Comment naît une idée supérieure ? Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
lundi 2 octobre 2017 par matthius

Trouver une idée à partir de deux ou trois autres semble surnaturel. En effet, notre esprit abandonne les idées causes de l’idée supérieure. C’est à dire que notre esprit réfléchit, ne trouve pas réponse immédiatement, que notre âme en tient compte, qu’elle ne nous répond pas tout de suite, pour ne pas nous donner trop de puissance. En effet, si nos idées supérieures naissaient juste après avoir émis les liens, alors nous serions toujours en train de réfléchir, sans jamais être serein ni calme.

Notre âme nous commande, c’est à dire qu’elle répond à notre sagesse. Les esprits faibles, ou ceux qui dialoguent, prient les autres et comprennent, comprennent le monde de Dieu, parce que Dieu était faible au début, comme chacun l’était. Voilà pourquoi nous sommes faibles, par le physique qui nous compose. Notre âme fait appel au monde de Dieu, afin de satisfaire notre sagesse, notre patience. Notre âme répond à notre esprit, quand elle voit qu’il est capable d’évoluer, par l’hypothèse supérieure, que notre âme porte.

Ainsi, l’élève demande à son maître une hypothèse supérieure. Seulement l’élève n’assimile cette hypothèse que s’il est passionné par les liens des idées données au maître. Ainsi l’élève acceptera ce qui dit le maître, dans la limite de sa nature.

Seulement l’âme voit plus loin. Elle nous répond que quand nous nous sommes posé toutes les questions nécessaires. En effet, comment cela se pourrait-il autrement ? Ainsi l’élève n’aura pas forcément toutes les questions nécessaires en tête, ne pourra donc pas se poser facilement d’autres questions. Il se perdra dans les raccourcis de son maître. C’est pour cela que le maître doit définir, doit savoir si l’élève possède toutes les questions, pas pour le rendre incertain, mais pour le faire un, pour que son âme accepte l’hypothèse réellement.

Ainsi un maître, par notre âme, nous donne réponse au bon moment. Il existe donc un monde du savoir parfait, un monde qui saurait répondre à nos questions. Ce monde explique la théorie des multivers ou des cordes. Seulement dans ce monde, il y a peu de hasard, puisque ce monde répond à nos questions. Ainsi il existe peu de mondes plus imparfaits que le nôtre, mis à part la matière qui les compose, puisqu’il existe un monde parfait qui nous répond.

Ainsi des mondes tests existent, c’est à dire des mondes où Dieu n’a pas osé donner réponse aux esprits, parce que trop puissants, parce que trop animaux, les voyant trop peu évolués, trop peu faibles. Ces mondes sont nombreux. Il semble donc que Dieu puisse y accéder aussi facilement que dans le nôtre, ce qui semble montrer que Dieu ne connaît pas le temps, temps qui n’existe dans notre monde que par l’espace, espace semblant nul dans le monde de Dieu, temps semblant présent dans le monde de Dieu, puisque Dieu évolue aussi par rapport à l’humain.

Dieu a créé l’humain pour qu’il vienne avec lui, à ce qu’a dit Jésus. Voilà pourquoi dieu répond à nos questions. Il ne répond pas à nos questions pour que nous soyons puissants, puisque d’origine nous ne le sommes pas, mais pour que nous soyons aussi faibles qu’une âme perdue dans l’univers, capable de puissance par le lien, pas par la force.

Dieu n’a pas pu vivre matériellement, ce qui fait notre force, mais aussi notre faiblesse. Dieu veut pourtant de quelqu’un qui a été matière, ce qu’il n’a pas connu. Seulement cela nécessite faiblesse, pour être à l’égal de Dieu. Le lien existe en Dieu, donc. Il est même parfait, ce lien, puisqu’il nous donne réponse.

Mes Notes

Essayer de retrouver les liens qui manquent dans votre esprit, en questionnant votre âme.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 3614

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS2 L’âme

Creative Commons License